Chapitre Un : Une mystérieuse enfance.


 
Chapitre Un : Lucy ? 
 
L'ambiance festive habituelle de la guilde résonnait dans la belle ville de Magnolia, notamment les rires, les insultes et l'écho d'une énième bagarre. Écoutant ce tintamarre jovial, une jeune fille blonde fixait les grandes portes avec appréhension. Approchant sa main puis la ramenant près de son buste, hésitant à entrer finalement dans le bâtiment.
 
Va-t-il me reconnaître ? Je ne sais pas... j'ai peur que non. Mais, nous avons été séparés si longtemps. Et si... j'ouvrais quand même les portes ?


Elle saisit la poignée et la tourna lentement avant de pousser le battant de bois. Un désordre innommable régnait, une cohue mouvante emplissant l'espace. Des mages cognaient, criaient, volaient même. Mais la jeune fille n'y fit pas attention car ses yeux étaient rivés sur un jeune homme comme hypnotisée. Les poings serrés contre sa poitrine, elle murmura un « Natsu... » d'une voix tremblante. Le concerné s'arrêta en plein mouvement puis tourna la tête vers elle. Ses yeux s'agrandirent de surprise et un « Lucy... » lui échappa. L'échange ne passa pas inaperçue car toutes les personnes présentes se turent et observèrent l'arrivante.
 
- Lucy ?! S'écria le mage aux cheveux roses ayant la terrible impression qu'il rêvait éveillé.
- Natsu... sanglota-t-elle soulagée.
 
L'adolescente se précipita vers lui avant de se jeter dans ses bras où un bonheur incommensurable la combla lorsque le mage de feu l'étreignit fortement.
 
- Tu m'as manqué. Dit-elle entre deux hoquets larmoyants.
- Tu m'as manqué aussi. Souffla-t-il en plongeant son visage dans le cou de la demoiselle.
 
Laissant le temps aux deux adolescents de profiter de leur retrouvaille des plus émouvante, Mirajane s'approcha une fois le calme revenu.
 
- Comment t'appelles-tu ? Demanda la barmaid avec son habituel hospitalité et sa gentille angélique.
- Lucy. Répondit la blonde tout sourire.
- C'est donc toi la fameuse Lucy ? Il parle très souvent de toi.
- Ha ah ah, sans doute. Ricana l'arrivante tout simplement heureuse d'être enfin auprès de Natsu après tout ce temps.
- Moi, je suis Mirajane Strauss. Bienvenue à Fairy Tail !
- Merci.
- Viens ! Je vais te présenter à tout le monde.

Aussitôt dit aussitôt fait, le rose la présenta à chaque membre de la guilde la gardant jalousement près de lui, leurs mains liées affectueusement. La blonde put même intégrer la guilde alors qu'elle pensait être incapable d'éprouver plus de joie. Même si Fairy Tail était fantastique et ses mages accueillants, Lucy ressentit le besoin de s'isoler en compagnie de son ami. Et pour rien au monde Natsu aurait refusé une telle demande à la ravissante jeune femme, et surtout rater l'occasion d'être seul avec elle. Ainsi, marchant côte à côte, ils se promenèrent en ville. La discussion allait bon train, les anecdotes, les taquineries... ils rirent énormément. Finalement, ils s'arrêtèrent sur un charmant pont de pierres. Accoudés à la rambarde rocheuse, les deux jeunes gens admiraient l'eau de la rivière s'écoulant paresseusement sous eux tout en papotant.
 
- Depuis combien de temps es-tu à Magnolia ?
- Une semaine. L'informa Lucy un peu gênée.
- Pourquoi n'es-tu pas venue plus tôt ?!
- Je ne sais pas... la peur sans doute. Chuchota-t-elle soudainement morose.
- Peur de quoi ?
- De te revoir. Que tu ne me reconnaisses pas.
- Tu as trouvé un endroit où loger ? S'inquiéta-t-il après un long silence.
- Hum... oui ! Acquiesça la blonde.
- Et... comment as-tu fait pour t'enfuir ?
- Quelqu'un m'a aidé. Une femme. Lorsqu'elle m'a vu dans cette cellule, elle a tout de suite essayé de m'en sortir en combattant le mage. Expliqua l'adolescente tristement. Je... je ne sais pas si elle a survécu. J'étais tellement terrifiée que je me suis enfuie lâchement. Avoua-t-elle honteuse.
- Tu n'as pas eu trop peur en arrivant ici ?
- Tu parles ! J'avais la trouille. On me regardait comme si... comme si...
- Comme si tu étais un monstre ? Suggéra le jeune homme, grimaçant en prononçant ce terme si péjoratif pour sa précieuse amie.
- Oui... Comment as-tu fait pour tout oublier ?
- Ça m'a pris du temps, beaucoup de temps. Mais j'avais la guilde, elle m'a beaucoup aidé. J'ai même réussi à maîtriser entièrement ma magie !
- C'est génial ! S'enthousiasma Lucy.
- Hum... et toi ? Tu as toujours tes clés ?
- Oui, j'ai réussi à les récupérer.
- Dès que tu iras mieux, on partira en mission si tu veux.
- Je vais beaucoup mieux maintenant. Donc demain ? Si tu peux. Proposa la jeune femme souriante.
- Tu en es sûr ?
- Sûr et certaine ! Cesses de t'en faire pour moi d'accord ? Même si j'aimais bien ça quand j'étais petite.
- Hum... grommela le rose peu convaincu.
- En tout cas, merci beaucoup Natsu. Grâce à toi, j'ai retrouvé le sourire.
- Moi aussi.
 
Il la raccompagna jusqu'à chez elle, profitant de l'occasion pour savoir où Lucy vivait. Au moment de se séparer, ils s'étreignirent encore une fois semblant ne jamais se lasser de ce contact si chaleureux. Enfin seule, Lucy s'installa à son bureau afin de rédiger une lettre.
 
Chère maman,
 
Je ne t'ai jamais écrit, je sais. Mais après neuf ans passés dans cette horrible cellule, le monde extérieur me parait immensément grand et j'avais besoin d'en parler à quelqu'un. Et tu as toujours été là pour m'écouter.
Le plus étrange a certainement été de revoir la lumière du jour, la vraie, celle du soleil et non pas de ces lacrimas grésillant. J'ai été ébloui comme si après tout ce temps, j'étais moi aussi devenu une créature des ténèbres. Ça m'a fait peur, mais après m'y être habitué, je me suis sentie tellement bien ! Cette douce chaleur qui m'entoure, la brise qui caresse ma peau, les oiseaux qui chantent, les gens qui parlent gentiment, j'avais oublié à quel point le monde était fabuleux.
Ah ! J'ai revu Natsu ! C'est une bien grande et longue histoire, tu sais bien. Au tout début, on se détestait. On n'avait de cesse de se chamailler, de se battre, de s'insulter avec des sobriquets en tout genre jusqu'à trouver un surnom idéal et bien agaçant pour l'autre. Je ne sais pas à quel moment notre relation a changé mais il est clair que cette époque de rivalité est dépassée depuis longtemps. Nous nous sommes attachés et sommes devenus d'excellents amis. Ce n'est pas mon petit copain si c'est ceux à quoi tu penses !!! Juste amis... et c'est amplement suffisant.
Ça m'a fait un bien fou de le revoir, comme si je renaissais. J'ai le sentiment que Natsu fait partie de moi, qu'il a ravi un morceau de mon être, celui-là même que je croyais avoir perdu dans cette cellule cauchemardesque. Les larmes ont été mon quotidien ces dernières années et le plus effrayant est bien que je m'y sois résignée. Mais maintenant que je le revois, tout semble s'éclairer, briller d'espoir. Il m'a demandé aujourd'hui pourquoi je craignais de venir le retrouver. Ma réponse n'a pas dû le satisfaire car évidemment, il m'aurait reconnu, cent ans de plus n'auraient rien changé à ça. Non, au fond de moi je sais qu'il n'y a pas que ça. C'était un mensonge en effet. Natsu n'est pas dupe, il sent que je ne lui dit pas tout. C'était de le voir heureux, sans moi, ou plutôt avec quelqu'un d'autre que moi qui me terrifiait. J'ai toujours été avec lui, seulement lui. S'il est avec une fille et qu'il ne me l'a pas encore annoncé, je ne sais pas comment je pourrais réagir. Je suis égoïste n'est-ce-pas ?
Je n'ai fait que parler de lui tout le long de cette lettre... Je te réécris bientôt, je te le promets maman.

                                  Ta fille qui t'aime, Lucy.

 
Elle plia la lettre puis la glissa dans une enveloppe avant de la déposer dans un petit coffret en bois qu'elle rangea sous son lit, à l'abri des regards. Quand la pendule sonna vingt-et-une heure, la blonde mangea puis se coucha.

La nuit fut ponctuée d'affreux cauchemars où son affligeant passé l'harcelait avec rage. Ses larmes qui ne cessaient de couler la noyaient. La jeune femme se réveilla en sueur plusieurs fois, incapable d'oublier ses songes effroyables. Elle se rafraichit le visage avec un peu d'eau du robinet avant de se recoucher même si le sommeil ne vint la cueillir qu'à l'aube.

Le lendemain matin, les minces filets de lumière effleurèrent ses paupières closes ce qui la réveilla en douceur contrairement au reste de sa nuit agitée. Lucy se prépara rapidement pour rejoindre au plus vite Fairy Tail. Comme chaque jour, une bagarre avait lieu dans la guilde. Cette impression de déjà vu lui arracha un petit rire. Évitant les objets et les humains volants, Lucy atteignit le bar où elle commanda un jus d'orange.
 
- Bonjour Mirajane, c'est ça ? S'assura la blonde embarrassée de cet oubli fâcheux.
- Oui, mais appelles-moi Mira !
- D'accord, Mira !
- Alors, votre promenade ? L'interrogea la blanche avec une curiosité enfantine redoutable et touchante. 
- Oh, eh bien... on a parlé, rigolé, de nouveau parlé et encore rigolé. Résuma la constellationniste tout sourire.
- Comment vous êtes vous connus ? Continua Mira voulant absolument tout savoir sur leur relation.
- On était dans le même village, et il m'avait piqué mon nounours préféré. 
- Comment ça s'est terminé avec cette peluche ? 
- Je l'ai récupéré. On s'est disputés et presque battus. C'est là qu'on s'est inventés des surnoms. Raconta la jeune femme attendrie par ses lointains souvenirs et prise d'une douce nostalgie.
- Des surnoms ? 
- Oui, moi j'étais Blondie et lui Pinky, ça lui allait vraiment bien ! 
- Ah haha, et sinon votre amitié ? 
- Et bien, à force d'être toujours ensemble on a tissé des liens. 
- Mais pourquoi tu n'étais pas avec lui quand il est venu à la guilde ? Fit remarquer la barmaid pensive.
- Euh... je... je préférais en parler plus tard si ça ne te gêne pas Mira... S'esquiva Lucy, troublée par la réponse que son esprit avait déjà envisagé.
- Ne t'inquiètes pas, je comprends.
- Bon, le temps qu'il finisse de se bagarrer, je vais choisir notre mission. 
- Déjà ? 
- Humm, on a décidé ça hier !
 
Les missions affluaient sur le tableau d'affichage et il ne fut pas difficile de trouver la quête idéal, soit : Tuer un monstre pour dix millions de joyaux plus une clé d'or. Beaucoup d'argent, de la castagne et un petit bonus pour elle. Inutile donc de chercher plus loin, Lucy s'empara de l'affiche avant de la montrer à la barmaid.
 
- Quand il aura fini, donnes-lui ça. Et dis-lui que je suis chez moi.
- D'accord.
- Merci.
 
De retour dans son appartement, la blonde entreprit de préparer ses affaires et juste au moment où elle bouclait sa valise, Natsu bondit dans le salon par la fenêtre tout essoufflé.
 
- Pourquoi tu ne m'as pas attendu ? Fit le rose à bout de souffle.  
- Oh et bien parce que tu étais trop occupé à te battre peut-être. Ironisa la constellationniste. 
- Ah... en tout cas Grey et Erza viennent avec nous. Prévint-il pas très enjoué à l'idée de partir avec le dénommé Grey.
- C'est super !
- Ouais bof'...
- Fais pas la tête. Bon, on va à la gare. Dis-moi, tu as toujours le mal des transports ? 
- Un peu oui...
- Tu n'as pas tant changé que ça... comment je t'appelais déjà, Pinky ?
 - Ouais, et toi Blondie...
- Tu n'as même pas oublié ce surnom pourri ? S'étonna-t-elle.  
- Toi non plus, tu crois que "Pinky" c'est mieux peut-être ? 
- Oui, c'est mignon je trouve...
 
Le débat continua jusqu'à la gare puis ils durent mettre un terme à leur chamailleries enfantines lorsque leurs amis les rejoignirent. Surtout dans le train menant à Hargeon, Natsu n'en menait pas large et n'était pas en état de débattre de quoi que ce soit.
Arrivés à destination, leur client alla à l'essentiel leur permettant de se rendre quasi immédiatement dans la forêt où vivait la bête. D'après les témoignages, le monstre se montrait dès l'aube pour détruire les habitations à proximités et ravager les cultures. Si bien que l'équipe de mages choisit de dormir à la belle étoile en attendant l'heure fatidique. Erza et Grey avaient depuis un bon moment déjà cédé au sommeil alors que Lucy, adossée à un arbre à l'orée des bois, admirait le ciel étoilé. Natsu vint la rejoindre.
 
- Tu ne dors pas ? S'étonna la blonde sans prendre la peine de le regarder.
- Non. Toi non plus, pourtant tu en aurais besoin...
- Je ne suis pas fatiguée. Rectifia-t-elle, bornée.
- Tu mens toujours aussi mal.
- Hein ? S'égosilla-t-elle en se tournant vers son ami.
- Pourquoi tu me mens ? Ça se voit que t'es crevée, tu as juste peur de t'endormir et d'affronter tes cauchemars. Tu crois que je ne sais pas ce qui hante tes nuits ?! Que tu pleures en y repensant ? Pourquoi n'essaierais-tu pas d'y faire face une bonne fois pour toute ?
- Car je ne peux pas. J'essais à chaque fois mais en vain... Maintenant, s'il te plaît laisse-moi...
- Bien.
 
Il la laissa seule avec amertume, chagrinée que sa Blondie ne se soit pas confiée à lui. 

L'aube arriva et le monstre surgit entre les arbres dans un rugissement assourdissant. Aussitôt, les fées bondirent sur leur cible usant de leurs sorts avec précision et rapidité. Lucy invoqua l'un de ses esprits mais la fatigue eut raison de ses réserves déjà faibles et elle s'écroula au sol sans apporter le moindre soutien aux autres. Heureusement, le groupe parvint à vaincre la bête. Natsu prit la blonde sur son dos lui accordant un regard désapprobateur. Il savait que ça allait finir comme ça.

Son réveil s'effectua juste devant la maison de leur client.
 
- Que s'est-il passé ? Demanda Lucy ensommeillée
- Tu t'es endormie en plein combat. Répondit la rousse avec reproche.
- Je suis désolé... souffla la blonde mortifiée d'avoir succombée en pleine action.
- Ce n'est pas grave. La rassura Erza, comprenant les sentiments de la jeune femme.
- Si... commença Lucy coupée par Grey.
- Vous venez ?!
- Hum... marmonna Titania en entrant dans la maison.
 
La mission étant accomplie avec brio et aucuns dégâts collatéraux étant à signaler, ils eurent l'intégralité de la récompense ainsi que la clé d'or tant convoitée par Lucy. Elle remercia d'ailleurs le client, faiblement car elle ne pensait pas avoir méritée un joyau dans cette quête.

De retour à Magnolia, les fées voulurent retourner tous ensembles à la guilde mais la blonde s'excusa brièvement et rentra chez elle. À peine la valise posée sur le parquet, qu'elle s'écroula le long de sa porte d'entrée...
                                                                                                                                                              
 
Voilà se premier chapitre est fini, j'espère que vous avez aimez, pour être prévenu un kif et un commentaire. 
 
 Celle qui a corriger mon chapitre : http://delmyr-luna.skyrock.mobi/profil/

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.158.24) if someone makes a complaint.

Comments :

  • mikan-desu

    02/11/2017

    J'aime beaucoup ton chapitre !

  • Scarlet01

    12/11/2015

    Le début est trop ccol, je vais me dépêcher de lire la suite pour savoir ce qu'il est arrivé à Lucy et Natsu ^

  • Yurii

    11/11/2015

    C'est drôlement bien écrit *o* et bien trouvé c:

  • Layla--Dragneer

    22/04/2014

    jason-dragnir68 wrote: "j'avoue c trop bien continue"

    Merci beaucoup

  • jason-dragnir68

    22/04/2014

    j'avoue c trop bien continue

  • Tyfa-Eneria-nalu

    22/03/2014

    Wouah ! Sa me donne encore plus envie de le lire maintenant ! <3 Trop bien !!

  • FairyTail-x-NaLu

    08/03/2014

    J'aime beaucoup ton histoire ! Et j'ai très franchement hâte de connaître la suite ! Même si je suis un peu troublée ... Comme je te l'ai dit un peu plus tôt j'ai presque fini mon chapitre et la mission dont il est question dedans y ressemble énormément, même si moi je vais faire plus de détails ... Enfin Bref ! Quand tu le liras, ne soit pas trop étonné ! Je te promet que je n'avais jamais lu ta fiction apparavant ! :) Sur ce, je te laisse ! Je me dépêche d'aller lire la suite ! *o* Tciao Layla-chan ! ;)

Report abuse