Chapitre Six, Fairy's Girls.


 
Chapitre Six, Fairy's Girls.

 
 Erza était assise en tailleur sur son sofa beige dans son salon. Sa télé en face était allumée sur une chaîne de musique. Ses parents étaient invités à un dîner chez des amis, donc elle était toute seule pour l'instant. Elle en avait profité pour pouvoir parlé avec ses amies sur skype.
Son ordinateur était posé sur la table basse en verre devant le canapé.  Elle mangeait ses pattes à la carbonara en même temps.
 
- Tu es avec Gerard ?! S'exclama Lucy qui elle était dans sa chambre, toujours posée dans son lit quand elle était sur son ordinateur pour leur parlé.
- Haha, en plus tu as bien attendu le premier Novembre pour nous le dire ! Dit à la suite Mirajane qui elle était dans sa cuisine en train de se faire à manger, ses parents étant absents également.
- On ne s'est pas mis ensemble au mois d'octobre, vous voyez j'avais raison.
- « Come,come,my baby come  I will show you the world  ding, ding ding ding, Come ,come, my baby come  I will cover your nightmares ding, ding ding ding .... » Chantai Jubia.
- Elle se croit seule ! Rigola Levy.
- Au moins on passe à autre chose. Soupira Erza.
- J'adore cette chanson ! Sourit Lucy. Ju', met la musique plus forte !
- Ok.
 
Quand la musique fut plus forte, elles chantèrent toutes en même temps, ce qui les amusaient.

 - On a trouvé notre musique pour lundi ! Dit Mirajane.
- Ouais ! Ria Jubia.
- Oh, shit ! Mes pattes son froides... Bouda Erza.
- Haha, moi c'est pour ça que j'ai cuit en même temps de chanter ! Lui dit Mirajane.
- On sait, on t'a vue danser ! Rigola Lucy.
- Au fait, vous trouvez pas que c'est étrange que mes parents, ceux de Mira et d'Erza soient absents en même temps ? Demanda Levy curieuse.
- Simple coïncidence peut-être. Lui dit Mirajane.
- On verra au pire, si Levy tu te fais engueulée pour avoir menti à ta mère, c'est qu'ils étaient ensemble. Lui dit Erza.
- Génial... !
- « Freedom !...Freedom...» Continuait de chanter une autre chanson Jubia.
- Jubia est d'humeur à chanter ce soir ! Rigola Lucy. 
- Mais trop ! Ria à son tour Jubia. Je commence mon code dans une semaine, pendant notre première semaine de vacances quoi.
- Oh c'est cool ! Lui dit Levy.
- Yep ! Au fait Erza, ton scooter tu le gardes combien de temps, car tu as l'âge bientôt de commencer pour ton permis voiture.
- Je sais pas, on verra plus tard, pour l'instant je l'aime mon bébé noir.
 
Elles se mirent toutes à rigoler, et à continuer de parler toute la soirée, et sortir des bêtises plus grosses que les autres.
Avant de se quitter vers une heure du matin, elles se donnèrent une heure pour se voir le lendemain et s'entraîner pour la musique. Elles se rejoindraient à l'école de musique pour jour le rythme au piano.
Erza devrait passer chercher Mirajane, Jubia prendrait le bus pour aller en ville car elle habitait assez éloignée de la ville. Et Lucy rejoindrait Levy chez elle, pour qu'elles partent ensemble ensuite.
Peu de temps après, les parents d'Erza, Levy et Mirajane rentraient.
 
                                                                         ♣

Le lendemain, quand Erza se réveilla, à dix heures, elle commençait par prendre son portable et regarder diverses choses sur internet. Elle reçut par la suite un message de Gerard, à qui elle répondit. Elle se leva une demi-heure plus tard à peu près, elle enfila un jogging puisqu'elle dormait en culotte, se dirigea vers la salle de bain et se faire un chignon à l'arrache. Et enfin elle descendit. Elle aperçut sa mère dans le bureau en bas qui travaillait sur des copies car elle était professeur d'anglais, et dans la cuisine il y avait son père qui lisait le journal en buvant un café. Son père était un ouvrier, il travaillé dans la menuiserie.
 
- Bonjour papa. Salua Erza encore endormie.
- Bonjour ma chérie.
 
Elle se sortit de quoi boire son jus d'orange, et prit un pain au chocolat que son père avait vraisemblablement ramené de la boulangerie. 
 
- Tu as bien dormi ?
- Oui ça va.
 
Elle n'était pas très bavarde le matin.
 
- Au fait, tu as eu des notes récemment ?
- Oui, mais je te rassure j'ai tout au-dessus de la moyenne, sauf la philo', mais je dois travailler avec Levy mardi puisqu'on a deux heures de perm' en dernières heures du matin.
- D'accord.
- Cet après-midi je vais à l'école de musique avec les filles on doit répéter une musique car on a contrôle de chant demain.
- Ça ira ?
- Oui, ne t'inquiète pas. Bon je vais prendre une douche.
 
Elle nettoya ce qu'elle avait sortie, et passa voir sa mère dans le bureau avant de monter.
 
- Bonjour maman !
- Oh bonjour ma puce. Tu vas bien?
- Hum. Tu as beaucoup de copies dis-donc... Dit-elle en mettant ses mains sur le bureau.
- En effet, je suis un peu débordée. Soupira sa mère qui était sa copie au niveau du physique.
- Euh maman, tu n'as rien dit à papa pour l'instant pour Gerard ? 
- Non, bien-sûr que non, mais tu sais, j'aimerais bien le rencontrer un jour, et puis il ne seras pas aveugle pus longtemps ton père Erza.
- Je sais, mais je ne sais pas comment lui dire.
- Aborde le sujet en douceur.
- Facile à dire. Bon je vais prendre une douche.
 
Elle monta dans la salle de bain, et une fois finie alla s'habiller d'un slim noir ainsi un pull beige en laine avec un tee-shirt en-dessous, et se sécha les cheveux. Lorsqu'elle termina tout ce qu'elle voulait, il fut midi moins le quart. Elle décidait donc de descendre pour aider son père à faire la cuisine.
Pendant le repas elle reçut un message de son petit-ami :
 
« Au fait, pendant les vacances tu seras libre quand ?  »
« Tous les jours sauf les mardi car je passe ces journées avec les filles, le premier mardi on dort chez Lucy et le deuxième chez Mira' »
« Tu as un semaine pour en parler à ton père, car mes parents veulent vous connaître, tous les trois Erza »
 
Quand elle lut le message, elle mit sa main dans ses cheveux, et remit son portable dans sa poche.
 
- Qu'est-ce qui t'arrive ? Lui demanda sa mère.
- Euh, c'est Jubia, elle m'a dit qu'elle aurait sans doute un peu de retard puisqu'elle doit prendre le bus pour venir en ville.
- D'accord. Dit son père.
- Tu es sûre que c'est ça ? Lui dit sa mère.
- Bien-sûr maman.
 
Elle reprit son portable et envoya un message à Gerard :
 
« Tu me rejoins à l'école de musique pour une heure trente, deux heures ? »
« C'est faisable ! A tout à l'heure ! »
 
Erza rangea une fois de plus son portable et aida ses parents à débarrasser la table.
Elle monta dans sa chambre, et téléphona à Lucy rapidement en même temps que de préparer son sac.
 
- Lu', je dois emmener mes feuilles de chant, ou on se les partage ?
- Je pense qu'il faudrait mieux que tu les emmènes, qu'on voit qui chante quoi.
- D'accord, c'est toujours pour quinze heures ?
- Oui, ne t'inquiète pas, tu peux voir ton Gerard. Ricanait son amie.
- Haha, bon merci ma belle. A tout à l'heure.
- A tout à l'heure.
 
Erza décrocha, mit son sac à main sur son épaule, ses clés dans ses mains qui était déposées précédemment sur son bureau, ainsi que son casque noir qu'elle avait laissé sur une de ses étagères.
 
                                                                       ♣

Elle se rendit à l'école de musique en dix minutes. Elle allait rejoindre Gerard qui était sur un banc, au téléphone avec sans doute un des garçons à l'autre bout.
Quand elle le rejoignit, elle l'embrassa, et s'essaya en attendant la fin de son appel.
 
- Gray, tu n'exagères pas un peu ?
- Pas du tout, je te jure !
- Tu n'es pas jaloux plutôt ?
- De toute manière tu n'écoutes pas un mot de ce que je te dit. Je te laisse mec, à plus tard !
- Gray...!
 
Mais celui-ci avait raccrochait.
 
- Qu'est-ce qu'il lui arrive ? Lui demanda Erza.
- Oh, euh rien, ne t'inquiète pas. Je pense juste qu'il a un petit faible pour Jubia, et donc...
- Il n'apprécie pas son mec hein ? C'est Léon Bastia c'est ça ?
- C'est ça, disons qu'il le connaît plutôt bien puisque c'est son cousin.
- Oh, je ne savais pas, mais il ne porte pas le même nom...
- C'est son cousin du côté de sa mère, le fils de sa tante quoi.
- Ah, ok...
- Bref, on s'en fiche un peu après tout.
- Hum... Juste, les filles arrivent pour quinze heure, les connaissant, Jubia aura cinq minutes de retard, Levy et Lucy vont faire une course, et arriveront cinq minutes en avance, et Lucy sait que je te vois, donc peut-être même dix minutes, et comme je vais chercher Mira', ça sera juste.
- Tu les connais vraiment par c½ur.
- Lucy et Mira' je les côtoient depuis treize ans, Jubia sept ans et Levy cinq ans.
- C'est à peu près pareil avec les gars.
- Au fait, vous avez choisi quoi comme musique ?
- Une de Pharell Williams, freedom, il faut qu'on revoit, mais normalement c'est ça.
- Oh, elle est cool celle-ci, on avait aussi hésité à a prendre, mais finalement on prend
« come », de Jain, tu connais ?
- Oui, ça va, elle est bien.
- Yep !
 
Ils passèrent presque une heure ensemble, Erza dû repartir vers trois heures moins vingt. Avant de se séparer, ils s'embrassèrent.
 
                                                                      ♣

Lorsque Erza arriva chez Mira', celle-ci était dehors, appuyée contre le mur, au téléphone, son casque pendant au bras.  « Décidément, ils sont tous au téléphone quand j'arrive. » Pensa Erza.
Elle détacha son casque mais le laissa quand même sur elle.
 
- Ju', Gray n'est pas jaloux, enfin, je ne pense pas.
- Alors pourquoi il m'a fait une scène ce matin ?
- Bah je n'en sais rien, je vais mener l'enquête si tu le souhaites.
- Non, je préfère encore me débrouiller ! Finit Jubia avant de raccrocher subitement.
- On raccroche pas au nez pétasse bleu. Non, mais je n'y crois pas, elle le fait souvent quand même !
- Tu régleras ça tout à l'heure Mira', on la voit dans un quart d'heure.
- Hum. Allons-y.
 
La blanche grimpa derrière Erza, puis la rousse démarra, ayant rattaché son casque avant.
Quand elles arrivèrent devant l'école de musique, elles voyaient par la porte vitrée leurs amies dans la salle de musique. Elles entrèrent, laissèrent leur casque au sol avec leur veste et leur écharpe et fit la bise aux filles.
 
- Toi, je te retiens Jubia, on ne me raccroche jamais au nez.
- Oh, la princesse est descendu de piédestal. Répliqua Jubia.
- Exactement. Bref, on commence les filles ! Dit-elle avant que ça tourne mal entre elle et Jubia.

Les filles s'étaient regardées, puis Lucy s'était placée sur le siège pour jouer au piano, Levy à côté d'elle, et Jubia de l'autre côté, Erza et Mirajane étaient en face.
Elles furent bien-sûr obligées de chanter plusieurs fois la musique pour la savoir, et être coordonnées.
Vers cinq heures et quart elles enfilèrent leur veste, prirent leur sac, et leur casque pour Erza et Mirajane, et sortit, en fermant la porte à clé bien évidemment.
 
- Ça vous dis d'aller nous boire quelque chose au bar d'en face, j'ai envie d'un chocolat viennois. Leur propose Mirajane.
- Je suis partante. Lui dit Levy.
- On y va toute alors. Sourit Erza.
 
                                                                        ♣
 
Elles se dirigèrent au bar d'en face, s'installant à une table, et commandant toute la même chose que Mirajane.
 
- Je veux pas foutre la merde, mais il se passe quoi entre toi et Gray, Ju' ? Lui demanda Erza.
- Rien du tout Erza, enfin, pour moi en tout cas, ça ne fait pas longtemps que je suis avec Léon, vendredi soir en sortant du lycée, on s'est embrassée, ce que fait un couple habituellement vois-tu, et après normalement, Gray devait me ramener, mais ce salop, ne m'a pas attendu. Donc, j'ai dû courir après le bus. Et quand je l'ai appelé il m'a fait une scène, je te jure.Il m'a demandé ce que je faisais avec un mec comme lui, et tout. Je ne comprends rien.
- Donc j'imagine donc, que c'est tendu entre vous. Supposa Lucy en buvant une gorgée de son chocolat.
- Oui, tendu comme un string. Dit-elle et but également du contenu de sa tasse.
- J'aime beaucoup la comparaison. Sourit Levy.
- Et ça ne peut pas s'arranger ? Lui demanda Mira'.
- J'en sais rien, déjà pour commencer, il faudrait qu'il arrête d'être jaloux, car j'ai jamais étais sa meuf, avant il faut quand même se rappeler, qu'on se détester, alors, tout va pas disparaître en claquant des doigts comme Mimie Mathy.
- Comme ça, ça paraît d'être clair. Dit Erza.
- Depuis, vous vous êtes reparler ?
- Je lui envoie des messages. Mais c'est soit il me répond sèchement, soit il ne me répond pas du tout.
- Tu dis quoi en même temps dans tes messages ? Lui demanda Levy.
- Je suis sympa. Je lui dit qu'il faut qu'on oublie cette dispute sans queue ni tête, qu'on soit amis comme avant, mais rien, que des réponses, ou pas d'ailleurs, déplaisantes.
- Ju' elle est à fond sur les expressions aujourd'hui. Rigola Levy.
- Je suis un peu sous-pression là. Rigola avec elle Jubia.
- On voit ça. Sourit Lucy.
- Et toi Lu', ça avance comment avec Natsu ? Lui demanda Mirajane.
- Progressivement Mira'. Répondit Lucy.
- Tu as des sentiments, n'est-ce pas ? Supposer Levy.
- Évidemment, depuis quelques mois maintenant, mais avec ce qu'il s'est passé, j'ai un peu peur. Même si il m'a dit qu'il serait incapable de me faire mal une autre fois, j'ai toujours cette crainte.
- Je te comprends. Lui dit Erza. Moi aussi au départ, j'ai étais réticente, je ne voulais pas aller trop vite, mais ça s'est fait tout seul, enfin, presque. Ricana la rousse.
- Ça faisait longtemps qu'on avait pas parlé comme ça. Leur dit Levy. Je veux dire, avec presque autant de sérieux, car jamais se sera sérieux avec Jubia.
- Je suis sérieuse. Répliqua la bleutée.
- Oui, mais pas ta tête. Rigola Levy.
 
Les filles hochèrent la tête pour lui montrer qu'elles avaient raison.
 
- Sympa les potes hein ! Sourit Jubia. Je vais y aller, j'ai peut-être la chance, de voir Léon, sans devoir courir après un bus après.
- D'accord. A demain Ju' ! Saluèrent les filles, après que leur amie leur est fait la bise.
- Tu crois qu'il pourrait il y avoir quelque chose entre eux ? Demanda Erza à la blanche.
- Peut-être, va savoir, mais de toute manière, Ju' ne restera pas avec Léon, je suis presque certaine qu'à la fin du mois ils ne sont plus ensemble. Sourit la pro' des couples.
- Et on devra la consoler, car son mec n'est pas le meilleur. Soupira la blonde.
- Ou pas, vu le c½ur de glace qu'elle a ! Lui dit Levy.
- Ah bah, c'est sûr, pour ça, elle irait bien avec Gray. Rigola Erza.
- Au fait, Levy, tu veux resté un peu chez moi, avant de rentrer ? Lui proposa Lucy.
- Si tu veux, oui.
- Je vais devoirs rentrer moi, j'ai pleins de petits trucs à faire. Dit Erza en fouillant dans son sac pour trouver son argent.
- De toute manière je te suis. Dit Mirajane, en déposant l'argent pour elles toutes sur la table.
- Mirajane, tu n'es pas obligée de payer. Lui dit Lucy.
- C'est moi qui ait proposé de venir ici, alors c'est moi qui paye, aucun remboursements n'est possible.
- Heureusement que je te ramène chez toi. Dit Erza.
 
Peu de temps après, elles se dirent au revoir, Lucy et Levy allèrent chez Lucy. Tandis que Erza ramenait Mirajane chez elle, puis rentrée à son tour.
Levy retournait chez elle vers six heures et demi.
Elles discutaient toutes par messages, et pouvait même discuter toutes les quatre en même temps sur messenger, l'application qui faisait parti de facebook.
 
                                                                    ♣
 
Le lendemain, elles se retrouvèrent dans les couloirs du lycée au niveau des casiers.
 
- Putain ça me soule ! Fulminai Jubia en fermant son casier ne le claquant.
- Il a pas voulu te parler ? Se risqua de demander Lucy.
- Bien-sûr que non. Mais à présent qu'il aille se faire foutre, j'en ai marre de courir après, merde !
 
Puis elle partie, laissant ses amies aux casiers. Elle se regardèrent, et se dirigèrent vers leur classe, Mirajane devait aller au troisième étage, et Levy, Erza, Lucy au deuxième étage.
 
- Ça lui fais plus de mal qu'elle ne le dit. Disait Mirajane.
- Oui, je crois... Répondit Lucy.
 
Elles se séparèrent aux escaliers, quand Mirajane montée au troisième étage.
Elle allait rejoindre Jubia, qui était devant la porte, sa main sur son sac de cours étant un sac à main assez grand pour ses cours, et son téléphone dans l'autre.
 
- Jubia...
- Laisse-moi s'il te plaît Mirajane. Lui demanda Jubia doucement.
- Je serais là quand tu auras besoin Ju'.
 
La jeune fille hocha seulement la tête. Mirajane vit alors Gadjeel et Natsu arriver, dans une discussion apparemment sérieuse. Elle se dirigea vers eux, en les saluant en leur faisant la bise.
 
- De quoi vous discutez ? Demanda la terminal ES
- Gray et Jubia. Répondirent les deux en même temps.
- Ah, vous aussi. C'est quoi l'histoire de votre point de vue ?
- Il a laissé en plan Jubia après l'avoir vu avec son mec, croyant qu'elle ne voulait plus qu'il la ramène. Il était assez en colère je crois. Lui dit Natsu.
- Oui, c'est à peu près pareil. Sourit la lycéenne.
- C'est chiant tout ça franchement. En plus ils se sont à moitié engueulé Gray et Gerard ! L'informa Gadjeel.
- J'ai failli moi aussi hier, mais on a réglé ça. Là elle m'a demandée de la laissée tranquille.
- J'espère vraiment qu'il va arrêté d'être con ! Espéra Natsu.
 
La sonnerie avait retentit depuis quelques minutes déjà, et à présent leur professeur d'espagnol les faisaient entrer. Mirajane se mit à côté de Jubia comme d'habitude, mais Jubia ne lui parlait pas du tout dans toute l'heure.
 
De leur côté, Erza, Levy, Lucy, Laxus et Gerard n'avaient pas eu plus de chance en histoire. Durant la deuxième heure, Mirajane et Erza avaient courus jusqu'au deuxième étage pour aller voir Mirajane. Elles devaient faire vite car elles n'avaient pas beaucoup de temps, puisqu'elles avaient deux heures d'histoire, leur professeur les rentreraient dans peu de temps.
 
- Ju' va bien ? Demanda Erza.
- Je ne crois pas, elle ne veut pas me parler depuis ce matin.
- Et les garçons ont essayé avec Gray, rien. Expliqua Lucy.
- C'est à eux de régler leur problème cette fois-ci je crois. Dit Mirajane la tête baissée.
- On y va Mirajane, à tout à l'heure. Lui sourit Erza.
- Ouais, à tout à l'heure les filles.
 
Elles remontèrent en courant, et arriva à temps, elles entrèrent comme si de rien était.
 
Que ce soit à dix heures, à midi, à quinze heures, les deux ne s'étaient pas parlé, et Jubia ne voulait toujours par leur parler.
 
Quand ils montèrent tous ensemble pour la musique, ils s'assirent presque tous, sachant que leur professeur de musique arrivait toujours dix minutes après.
 
- Ça commence à devenir lourd ! S'exclama Erza.
- Un peu oui ! Soupira Gadjeel.
- Vous dîtes ça à lui ! Répliqua Jubia.
- Bien-sûr ! Dit le concerné.
- Oui ! Car de ta faute, je me suis disputé avec lui hier soir, on s'est séparé, tout ça à cause de ta foutue jalousie ! S'énerva la jeune fille.
- Je ne suis pas jaloux !
- Ah oui c'est vrai, tu es con, ce n'est pas la même chose !
- Tu me soule !
- Tu vois, on peut jamais te causer !
- Et toi alors, on dirait que tous est de ma faute !
- Exact ! Je me suis engueulée avec lui à cause de toi, j'ai essayé de te défendre face à lui, mais non rien ! On s'est séparé car il voyait que je te protégeais à cause de ta jalousie qui n'a aucune raison ! Alors, oui c'est de ta faute !! Cria Jubia.
- Au moins, ça paraît d'être clair...Murmura Laxus.
 
Leur professeur arriva, et avait bien vue l'ambiance qui était tendue. Elles les firent rentrer, et posa ses affaires sur son bureau. Elle posa ses deux mains sur son bureau et les regarda, puis soupira avant de prendre la parole.
 
- Vous savez, je suis professeur de musique. Je suis celle qui peut atténuer vos disputes entre vous, car mon âge est proche du votre, oui je sais, ça ne se voit pas. Depuis quelques temps vous vous étiez rabibochez, et à présent j'aperçois une ambiance tendue, qu'est-ce qu'il se passe ?
 
Personne ne lui répondit, regardant tous leurs mains ou leur table.
 
- Je vois, personne ne va me dire quelque chose, au moins on voit un groupe soudé dîtes-moi ! Je suis un peu comme votre professeur principal, vous pouvez tous me dire.
- On ne  va rien vous dire, car ça ne concerne que eux, alors nous devrions peut-être passer à l'éval' non ? Lui dit Erza.
- Si vous le voulez, c'est d'accord. Qui veux passer en premier ?
 
Personne ne répondit.
 
- Vous n'êtes pas très réactifs aujourd'hui, je sais on est lundi, mais secouez-vous un peu là, on dirait des larves ! Bon, les filles vous venez !
 
Jubia soupira et elles se dirigèrent toutes les cinq vers le piano. Lucy s'asseya devant celui-ci, et elles se mirent toutes les quatre à côté d'elle.
 
 
Come
 
Lucy commença à pianoter, puis quand ce fut le bon moment, Jubia et Levy commencèrent à chanter le premier refrain ensemble.
 
Leur voix était bien liée, l'une un peu aiguë, l'autre la voix grave. C'était presque parfait.
 
Black burn. I feel so alone
without you boy
now I 'm here
hanging out in the street
thinking about reactions over actions
walking on the sky of my dreams
 
Les filles chantèrent ensemble, toute leur voix liée, ça faisait un groupe vraiment bien. L'une s'arrêtait, pour que l'autre prenne le souffle sans que cela se voit, une autre faisait une voix à l'arrière, sans que l'on ne sache vraiment qui.

Come,come,my baby come
I will show you the world
Come ,come, my baby come
I will cover your nightmares
Come,come,my baby come
I will love you forever
Come,come,my baby come
I will not let you go
 
Trois voix s'arrêtèrent, tandis que Erza et Mirajane continuaient.

My love, I just feel so lost
without you boy
I am yours even if time has passed
Take me away
from this impetuous world
leaving this jail of my mind
 
Puis le refrain reprit, combinant une fois de plus leur voix.
 
Come,come,my baby come
I will show you the world
Come ,come, my baby come
I will cover your nightmares
Come,come,my baby come
I will love you forever
Come,come,my baby come
I will not let you go
 
Erza chanta cette phrase du chant avec Jubia, pour combiner leur voix qui étaient toutes les deux grave.

My soul,my soul is in Africa,with you boy
 
Puis elles reprirent ensemble.
 
Come,come,my baby come
I will show you the world
Come ,come, my baby come
I will cover your nightmares
Come,come,my baby come
I will love you forever
Come,come,my baby come
I will not let you go
 
Elles chantèrent le dernier couplet ensemble.

My soul, is in Africa with you boy
Looking at the stars
on this diamond sky
giving you my heart
so you can keep it on your mind
floating on your blazing eyes
 
Elles terminèrent sur le refrain, puis, Lucy diminua le son, jusqu'à s'arrêter.
 
Come,come,my baby come
I will show you the world
Come ,come, my baby come
I will cover your nightmares
Come,come,my baby come
I will love you forever
Come,come,my baby come
I will not let you go
 
Elles retournèrent s'asseoir, les joues rouge. Leur professeur sourit, puis les garçons vînrent chanter leur chanson. Elle était un peu plus rapide, plus grave, ça leur allait, c'était le moins que l'on puisse dire.
 
Leur professeur était assise sur son bureau, un cahier dans une main, un crayon dans l'autre.
 
- Je vous dirais votre note vendredi, puisque vous ne voulez rien me dire. Alors, maintenant attaquons le cours.
 
Quand elle se retourna pour ouvrir le tableau pour avoir plus de place, une chaise grinça, puis un deuxième, des pas précipiter, et enfin la porte qui claquer.
Elle se retournait, et ne vit pas Jubia.
 
- C'était donc elle, avec toi, Gray, je présume !
- Pourquoi moi ?
- Oh je t'en prie, ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Alors, maintenant je te prierais de sortir la rattraper s'il te plaît.
- Putain, elle me fait vraiment chier cette meuf !
 
Il se leva, sauf que Mirajane avait allonger ses pieds, elle était à la première table à côté de la porte, et les avaient croisés, elle souriait, pur faire comme si de rien était.
Gray ne fit pas attention, et se tapa la tête contre la porte, se rattrapant à la table. 
 
- Ça va pas bien ! Cria Gray à Mirajane.
 
Elle le prit par le col et lui dit :
 
- De un, cette meuf, elle s'appelle Jubia. De deux c'est toi qui a foutu la merde. De trois, c'est à cause de toi qu'elle est triste et qu'elle pleure. De quatre, tu vas t'excuser illico, sinon, de cinq, tu te prends autre chose que la porte en pleine figure m'ayant sur le dos. C'est compris ?! Lui dit Mirajane avec un regard sévère.
 
Il hocha la tête, et sortit presque en courant. Erza soupirait, sa main sur son front, Lucy et Levy à peu près pareil, les garçons, étaient, comment dire, presque effrayés.
La professeur de chant ne l'avait jamais vue être comme ça, elle avait eu un regard si sévère. Ses amies étaient habitués, elle réagissait souvent comme ça quand elle était en colère, et c'est pour cela qu'elles l'appelaient « Dark Mira' ».
 
- Euh, donc, continuons. Balbutia la professeur de chant.
 
Gray avait parcourut tous les étages, et était sortit pour apercevoir, Jubia à l'extérieur du lycée, assise sur le banc, sa tête baissée.
 
« Sans doute en train de pleurer » Pensa le brun.
 
Quand il fut à côté d'elle, c'était exact, elle pleurait. La dure Jubia était en train de pleurer, d'habitude si souriante.
 
- Casse-toi ! Grogna la lycéenne.
- Ju' !
- Ne m'appelle pas comme ça ! Il n'y a que mes amis ! Alors, maintenant casse-toi Gray !
- Je ne voulais pas que ça finisse comme ça.
- Hé bien tant pis !
- Jubia, c'est vrai, je suis peut-être jaloux, con, très con.
- Hum, tu ne me le fais pas dire.
- Je tiens à toi, je t'assure. Si je me suis barrer c'est que j'étais blessé. Quand je t'ai vue avec mon cousin, je croyais avoir était trahi. Je ne voulais pas que tu sois avec lui, car je le connaît par c½ur, c'est pour cela que je t'ai répondu autant de chose par téléphone. Mais je voulais te protéger.
- C'est raté !
- Tu m'as vraiment défendu ?
- Bien-sûr ! Tu es...tu es un ami...Dit-elle en relevant sa tête vers lui.
- Désolé que vous vous soyez séparé.
- Il ne devait pas beaucoup tenir à moi...
- Moi, moi je tiens à toi Jubia. Lui dit doucement Gray.
- Gray...Murmura la jeune fille en se levant.
 
Elle ne savait pas quoi faire, elle voyait bien, qu'il attendait quelque chose, mais elle, elle repensa aux paroles de ses amies au café :
 
Flash Back
 
- Et toi Lu', ça avance comment avec Natsu ? Lui demanda Mirajane.
- Progressivement Mira'. Répondit Lucy.
- Tu as des sentiments, n'est-ce pas ? Supposer Levy.
- Évidemment, depuis quelques mois maintenant, mais avec ce qu'il s'est passé, j'ai un peu peur. Même si il m'a dit qu'il serait incapable de me faire mal une autre fois, j'ai toujours cette crainte.
- Je te comprends. Lui dit Erza. Moi aussi au départ, j'ai étais réticente, je ne voulais pas aller trop vite, mais ça s'est fait tout seul, enfin, presque. Ricana la rousse.
 
Fin du Flash Back
 
Elle se sentait attirée par lui, ses yeux plantés, dans ceux du beau brun qui la fixait. Elle regarda ses yeux, puis ses lèvres, elle aurait voulu avancer, mais avait du contre et du pour.
Ils avaient toujours été ennemis depuis qu'ils se connaissaient, au collège. Il l'avait blessé sur ses paroles même parfois. Et elle pensa à Erza, elle avait l'air heureuse pour l'instant avec Gerard. Comme quoi, ça pourrait se faire...
Sans qu'elle ne s'y attende, ses lèvres étaient collés contre les siennes.
Elle fut d'abord étonnée, mais, elle ne refusa aucunement. Elle passait ses mains derrière le cou du jeune homme, approfondissant le baiser.
Lorsque leur visage s'éloignèrent, elle ne comprenait plus rien, et tout se passa très vite. Elle paniquai, des larmes coulaient au coin de ses yeux, s'excusa d son attitude, et courut jusqu'au centre-ville pour prendre le bus.
 
                                                                         ♣

A six heures, quand le groupe sortit du lycée, ils rigolaient, sans doute dû à l'attitude de Mirajane. Mais les rires s'atténuèrent, lorsqu'ils arrivèrent au niveau de Gray, qui s'était assit sur le banc.
 
- Gray, ça va ? Lui demanda Lucy en s'asseyant à côté de lui.
- Très bien...Dit-il d'une voix rauque.
- Où est Jubia ? Demanda Mirajane.
- Partie, ça fait une demi-heure maintenant, elle a voulu aller au centre-ville prendre un bus pour rentrer. Je vais y aller aussi.
 
Il se dirigea vers le parking vers la droite qui était un peu plus loin du lycée. Ils se regardèrent tous, et se séparèrent silencieusement. Natsu ramenait Lucy chez elle avant de rentrer chez lui, Gajeel ramener Levy, tandis que Erza rentrer chez elle, Gerard voulant rentrer chez lui à pied pour pas qu'elle ne gaspille de l'essence.
 
                                                                    ♣
 
Jubia été arrivée au centre-ville à temps pour prendre le bus. Elle avait eu une demi-heure de route, avant d'arriver chez elle. Elle habiter en campagne, certains s'occuper d'animaux de fermes, comme des vaches ou autre. Mais elle, elle avait un cheval, sa mère s'occupant d'un haras. Elle rentra chez elle. Monter déposer son sac sur son lit, et redescendit, pour aller rejoindre au haras à quelques pas de là. Au haras, elle vit tous les chevaux, poneys, qui y étaient. Elle alla dans une écurie, où elle vit sa mère en train de mettre du foin. Le cheval attacher plus loin pour l'instant.
 
- Salut maman. Sourit Jubia.
- Oh Jubia, ma chérie, tu es retour. Tu vas mieux aujourd'hui ?
- Bof. Dis-moi, je peux monter Aslan ?
- Oui vas-y, bien-sûr ma chérie.
- Merci maman.
 
Elle alla au fond du couloir, où sur les côtés il y avait des écuries, et entra dans une pièce où des licols, des selles, des tapis, et des bombes y étaient. Elle attacha ses cheveux en chignon avec l'élastique qui était sur son poignet et prit sa bombe autour de son poignet, avec le licol, et le tapis ainsi que la selle de l'autre main. Elle alla vers le milieu du couloir, et posa le tout sur la porte.
 
- Salut mon beau.
 
Elle ouvrit la porte, le scella, mit attacha sa bombe sur sa tête, et l'emmena jusqu'à l'extérieur et prévînt sa mère. Elle le monta, puis partit sur le chemin de campagne, pour aller ensuite vers un petit chemin, où que des personnes passaient. Il commencer à faire noir, mais elle faisait attention.
 
Elle repensa à sa rencontre avec Gray, il était arrivé à Magnolia l'année de sa cinquième.
Elle était déjà très amies avec les filles, mais à ce moment-là, elle ne connaissait que Erza, Mirajane et Lucy, Levy était arrivé l'année d'après. Le matin, quand elle était rentrer dans le collège, elle avait rejoins ses amies sur les marches, car elles menaient vers des classes.
Elle s'étaient saluées, papoté comme des filles de douze ans. Et après quand elle avait descendu les marches, Gray était avec Natsu, Gerard, et Laxus ( version douze ans ), et le brun lui avait fait un croche pied, et ne s'était même pas excusé.
C'était vraiment partit d'un truc idiot. Elle caressa l'encolure de son cheval, lui dit quelques mots, et il galoper vers la direction du haras. Quand elle avait finit de s'occuper de son cheval, il était huit heures à peu près. Elle avait éteins la lumière des écuries, et fermer à clé ne voyant plus sa mère et rentra. Elle la vit en train de cuisiner, elle allait donc se laver les mains, et commencer ses devoirs avant de manger.
 
Après ses devoirs fait, et manger, elle avait rejoint sa mère au salon devant la télé, avec une tasse dans la main. Jubia était assise, un pied sous son autre jambe, assise en biais.
 
- Maman, je peux te poser une question ?
- Vas-y ma puce.
- Si jamais, un jour papa rentrer, qu'il te disait qu'il regretter tous, qu'il ne partirait plus. Tu ferais quoi ?
- Ma chérie... Je ne sais pas... J'hésiterais sans doute comme toi apparemment. Je réfléchirais, je lui demanderait d'attendre, comme moi j'ai attendu, mais si je pouvais vraiment lui faire confiance, j'accepterais sans doute. Mais Jubia, tout le monde n'est pas comme ton père, sache-le d'accord ? Maintenant tu devrais aller te coucher et dormir, la nuit porte conseil ma puce.
- Hum, merci beaucoup maman. Elle lui fit un bisous. Bonne nuit maman.
- Bonne nuit ma chérie.
 
Jubai but le reste du contenu de sa tasse, mit celle-ci à laver, et monta dans sa chambre se coucher pour dormir ne répondant à aucun des messages de ses amies inquiètes.
 
                                                                   ♣
 
Le lendemain, elle se réveillait à six heures et quart, elle fit le tour des réseaux sociaux sur son portable, puis elle fut enfin décider à se lever. Elle enfila son collant noir,sa robe beige avec des motifs ressemblant à ceux aztèques, des bottines marron, et alla à la salle de bain pour se faire un chignon à l'arrache, des mèches s'en échappant. Se maquilla en mettant un peu de fond de tain, un peu de gloss, du mascara et du crayon noir.
Elle descendit pour prendre son petit-déjeuner, et lava sa vaisselle avant de remonter dans la salle de bain pour se brosser les dents. Après cela, elle alla dans sa chambre enfiler sa veste en jean, son col bordeaux, et prendre son sac à main de cours sur son épaule, et descendre pour aller à l'arrêt de bus à quelques pas de chez elle.
Pendant la demi-heure de route, elle écoutée de la musique, la tête contre la vitre, un pied posé sur son autre jambe.
Elle pensait à ce qu'elle devrait faire avec Gray. Elle recevait des messages de ses amies. Lucy à cette heure-ci devait avoir pris le chemin pour aller au lycée, Erza aller bientôt partir étant sept heures et quart, Mirajane prenait le bus comme elle, et Levy partirait bientôt également car c'était son père qui l'emmenait en allant ua travail.
 
D'Erza « Coucou toi ♥ »
 
De Mirajane « Comment tu vas ma choupette ? »
 
De Levy « Salut Ju' ! »
 
De Lucy « J'ai failli être en retard, heureusement que ma mère était là »
 
Oui, quand ce n'était pas elle qui racontait quelque chose, il fallait bien que l'une d'elles prennent le relais, et aujourd'hui c'était Lucy. 
 
A sept heures et demi le bus s'arrêta devant le lycée, Jubia se leva rangeant ses écouteurs tout en sortant son sac à l'épaule.
Elle se fit accueillir par Mirajane qui lui souriait. Elles se firent la bise et attendit au parking, là où il y avait les vélos et les scooters. Peu de temps après Erza arrivait. Elle se garait, puis après avoir enlever son casque elle leur fit la bise pour les saluer.
Ensuite, Lucy arriver à son tour, puis Levy. Une fois qu'elles s'étaient retrouvées elles entraient dans l'enceinte du lycée.
Elles n'avaient pas encore parlée de ce qu'il s'était passé avec Gray, mais Jubia savait qu'elles lui demanderai en fin de matinée puisqu'elles avaient une heure de perm' toutes ensemble, et que l'heure d'après il y aurait que Lucy qui avait cours ayant littérature allemande.
Au casiers elles papotèrent.
 
- Au fait Lu', Erik il te parle ? La questionna Levy.
- Non, cela depuis quelques semaines, mais tu vas me dire je ne fais rien pour.
- Peut-être que ça va s'arranger. Essayait de la réconforter Jubia.
- Oui, on va bien voir. Je parlerais avec lui avant la littérature allemande.
- De dix à onze, comme d'habitude, on va à la boulangerie à la pause, et après on va au CDI travaillait ? Dit Erza.
- Yep ! Au fait, Ju', tu pourras m'aider encore pour les maths ? Demanda Levy.
- Oui, bien-sûr.
- Lis' me reparle ! Leur informa Mirajane toute contente.
- C'est bien si elle ne t'en veut plus. Sourit Erza.
- On a eu une longue discussion c'est pour cela.
 
Les filles savaient ce que ça voulait dire longue discussion entre les deux s½urs Strauss. Il y avait eu des cris, des explications sans cris cette fois-ci, puis des pleurs avec des excuses. Malheureusement pour elles, elle avaient déjà dû assister à certaines longues discussions lorsqu'elles étaient chez elle pour une soirée.
Elles allèrent au deuxième étage, étant donnée qu'elles avaient cours au même étage.
Erza avait rejoint Gerard, quand celui-ci était monté avec les garçons lors de la sonnerie.
Il y avait toujours une ambiance un peu étrange entre Jubia et Gray, mais moins lourde que celle du jour précédent.
 
Les deux classes se séparèrent lors de l'arrivée des professeurs.
A dix heures, comme prévu, les filles allaient à a boulangerie, et mangèrent leur pain au chocolat en retournant vers le lycée au CDI. Et après 'être installées, Mirajane commençait a entamer le sujet qu'elle voulait absolument savoir depuis le début de la matinée.
 
- Bon, ma chérie, il va falloir que tu nous explique ce qu'il se passe avec Gray. Lui dit Mirajane un crayon en main.
- Hier il s'est excusé pour tous, on a un peu parlé, et...Commença à expliquer la jeune fille.
- Et...? Demandèrent les filles en même temps.
- On s'est embrassé, le truc, c'est que j'ai eu peur, et je suis partie en courant.
- Oh d'accord, je comprends mieux la réaction de Gray hier soir alors. Finit Erza.
- Il était mal après tu sois partie. Lui révéla Lucy.
- Oui mais...je ne sais pas quoi faire les filles. Dit tristement Jubia.
- Suit ton c½ur, c'est le seul qui va t'aider. Sourit Levy.
- Aurais-tu des sentiments ma petite Levy ? Sourit malicieusement Mirajane.
- Non, aucun, mais je sais que Lucy est en couple avec Natsu. Répondit la littéraire.
- Quoi, et tu ne m'as rien ? S'exclama Mirajane qui se faisait réprimander par le bibliothécaire.
- Non, car je savais que tu aurais réagis comme cela, crier sur tous les toits.
- Lucy...
- C'est vrai Mira', le prends pas mal, mais parfois il y a des choses qu'on ose pas te dire. Lui fit comprendre Erza.
- Vous me faite confiance, ça c'est sûre. Dit-elle vexée.
- Tu vois, soit tu réagis comme te le dit Erza, soit tu te vexes. Continuait Lucy.
- Je vois, oui, merci. Je vous laisse travaillée, j'ai besoin de prendre l'air. Dit celle-ci en rangeant ses affaires.
- Mirajane, ne le prend pas comme ça. Lui dit Jubia.
 
Sauf que la lycéenne était partie, les filles soupirèrent :
 
- Et je fais quoi moi alors ? Demanda la terminal S.
- Si tu te sens prête à être en couple avec lui, si tu ressens des sentiments, n'hésite pas, mais si tout au contraire tu as peur, ou quoi que ce soit, attend. La conseilla la blonde.
- Merci beaucoup Lucy. Je vais le voir. Sourit Jubia en rangeant ses affaires et sortit du CDI
- Elle devait m'aider pour les maths...Souffla Levy.
- Ma pauvre Levy. Au fait, Lucy, comment ça s'est passé avec Natsu alors ?
- Tu ne nous a rien dis à nous quand tu t'es mis avec Gerard.
- Je te le dirais après m'avoir expliquer.
- Ok.
 
Flash Back
 
Natsu venait d'éteindre son scooter, Lucy lui ayant proposer de rentrer chez elle. Ils avaient déposés leur casque sur la table de la cuisine, et Lucy avait fait deux tasses de chocolat, qu'elle emmenai ensuite sur la table basse du salon au côté de Natsu.
 
- Tu crois que ça va être réglé cette histoire ? Lui avait demandée Lucy, tenant sa tasse dans les mains.
- Mais oui tu verras.
- Et nous...on en est, nous ?
- Lucy...
- Je me pose toujours des tas de questions, j'ai peur Natsu...Je t'aime, mais...
 
Elle ne put continuer de parler, que Natsu avait pris possession de ses lèvres rosées. Lucy ne refusait pas, ils continuèrent de s'embrasser, Lucy s'allongeant sur le canapé, et Natsu mettant ses sur les hanches de la littéraire. Dû au manque d'oxygène, leur visage s'éloignait.
 
- Tu as ta réponse non ?
- Je t'aime tellement Natsu.
- Je t'aime aussi Lucy.
 
Ils s'embrassèrent encore, mais Lucy reçu un appel de sa mère, elle avait pas eu le temps de décrocher ayant laissée son portable dans sa veste qui était dans la cuisine, elle n'était pas arrivée à temps, mais elle vit le message que sa mère lui avait envoyée.
 
- Ma mère ne va pas tarder à arriver. L'informa la belle blonde.
- D'accord, je vais y aller alors.
 
Il remit sa veste, prit son casque et sortit accompagnée de Lucy.
Ils s'enlacèrent avant de se séparer.
 
- Nats'.
- hum ?
- On, on peut ne rien dire pour l'instant s'il te plaît ?
- Oui, si tu veux.
- Merci.
 
Ses mains posées sur les hanches de sa petite-amie, et Lucy ayant ses mains à présent autour du cou de Natsu, ils s'embrassèrent une dernière fois, avant que Natsu mette son casque, et parte pour rentrer chez lui.
 
Fin du Flash Back
 
- Oh, c'est mignon ! S'exclamèrent Erza et Lucy.
- Et toi Erza ?
- Ah, je crois que ça sonne, allez, à ce midi Lucy.
- Je t'aurais.
- Oui, quand tu veux. Levy, on fait nos maths ? Sourit la rousse.
- Toujours à changer de sujet, mais oui, faisons nos maths malheureusement.
 
                                                                       ♣
 
De son côté, Jubia avait voulu parler avec Gray seule à seul, ils étaient donc sortit de l'enceinte du lycée et marchait sur le trottoir. Jubia lui expliquait sa peur, son hésitation, l'histoire qu'il y avait eu avec son père.
 
- J'ai peur aussi, dû à ce qu'il s'est passer avec mon père. Commencer à expliquer Jubia. Un jour, il partit, toutes ses affaires avec lui, sans raison, aucune nouvelle, rien. On ne sait pas du tout où il est, comment il vit, on est dans le vide total. Et, j'ai toujours eu peur de cela. Peur d'être laissée tomber, comme mon père a laissé tomber ma mère, Gray.
- Jamais je ne ferais ça, Jubia. Annonça-t-il après s'être arrêté pour la regarder.
 
Ils se fixaient, se détaillant l'un et l'autre. Puis la jeune fille baissa la tête, se triturant les mains. Gray posa sa main sur le menton ce qu'il aimait, et fit relever sa tête.
 
- Jamais. Répétait-il en avançant son visage de celui de Jubia.
 
Leurs lèvres se frôlèrent, jusqu'à ce toucher réellement, et s'embrasser amoureusement. Il posa ses mains sur la taille de la lycéenne, tandis que celle-ci avait un bras autour de son cou, et son autre main dans ses cheveux.
 
Le midi, tout le petit monde se retrouver au self, prenant toujours les mêmes places. A présent, un nouveau couple s'était formé, et ils n'avaient pas besoin de le dire pour tout le monde le sache, cela se voyait, ils étaient heureux, comme l'étaient tout le monde.
 
 
Voilà un chapitre de corriger !
J'espère qu'il vous a plu,
Moi j'ai bien aimée l'écrire.
Le couple GrayxJubia a été formé d'une autre manière que vous auriez pu l'imaginer,
Et je ne voulais pas faire de Jubia une fan de Gray.
J'aime l'originalité.
A bientôt,
Pour un nouveau chapitre recorriger !
Layla-Chan~♥
 
                                                            Chapitre Corrigé !
 

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.83.81.52) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Layla--Dragneer

    22/11/2015

    FairyLoveAnaelle wrote: "Mon diiiiiiieu *-* C'est geniaaaal Je veux s'avoir la suite !! "

    Haha, merci ^^

  • FairyLoveAnaelle

    19/11/2015

    Mon diiiiiiieu *-* C'est geniaaaal Je veux s'avoir la suite !!

  • Layla--Dragneer

    01/11/2014

    fairyshippuden wrote: "je kiffe ton blog je l'ai lu avant que je sois inscris et je le relie"

    Merci beaucoup, ça me fais très plaisir :)

  • fairyshippuden

    31/10/2014

    je kiffe ton blog je l'ai lu avant que je sois inscris et je le relie

  • Tyfa-Eneria-nalu

    23/03/2014

    O_o C'est cruelllll !!! TOT Levy-chin !!!!!

  • titania68

    12/03/2014

    Coucou ! en tous cas le lien marche ^^
    Tout est parfait dans ce chapitre ! :D
    Par compte je trouve qu'Erza devrait en parler avec Jellal car sinon sa lui fera un trop gros secret à porter..
    Levy doit vraiment être triste.. d'un côté il y a de quoi !
    Gajeel sera forcément là pour sa crevette <3
    Et franchement pour ce qui s'est réellement passé lors de l'accident je n'en ait aucune idée.
    Bonne continuation bisous <3

  • FairyTail-x-NaLu

    12/03/2014

    NAAAAAAAN ! Levy-chan !! ToT T'as intérêt à me prévenir de la sortie du prochain chapitre !! <+>_<+>

    PS: Le ton que je viens d'utiliser est ironique bien sûr ! J'ai hâte de lire la suite ! Bisous ma chère Layla-chan <3

Report abuse